Tous les articles par Hiken

Paris Games Week: entretien avec Emmanuel Freund, co-fondateur de Blade

Hello les Shadow!

A l’occasion de mon passage à la Paris Games Week le jeudi 27 octobre, j’ai eu la possibilité et la chance de m’entretenir avec Emmanuel Freund, co-fondateur de la société créatrice du Shadow, Blade, et de lui poser quelques questions. Voici ici résumée l’issue de notre entretien:

-Rentabilité du projet, durée sur le long-terme

-Hiken: Blade a fait une levée de fonds importante, d’un total de 13 millions d’euros, pour permettre l’envolée du projet.  Avec toutes les promesses et la structure même de la technologie, comment assurer une rentabilité sur le long-terme?

-Emmanuel: La société n’est pas, à l’heure actuelle, rentable. Le projet de Blade est de viser dans un premier temps les gamers et pro-gamers afin de s’assurer de donner une image irréprochable de qualité au projet Shadow, afin d’assurer que ce dernier devienne par la suite, connu du grand public, et que la tranche « casual » de ce dernier y adhère. Les économies d’échelle permettront avec le déploiement de plus en plus important de datacenters, de devenir rentables.

Continuer la lecture de Paris Games Week: entretien avec Emmanuel Freund, co-fondateur de Blade

Shadow à la Paris Games Week!

Hello à tous!

A l’occasion de la Paris Games Week, tenue du jeudi 27 au lundi 31 octobre, l’équipe de chez Blade a fait le déplacement pour montrer, en grande pompe au public, et pour la première fois, Shadow. Succès au rendez-vous, ou flop notoire? Et bien, les chiffres sont plutôt révélateurs: les pré-ventes du « boîtier miracle » comme on viendra peut-être à le nommer un jour, d’une quantité de 500 exemplaires, lancées le jeudi 27 à 20h30, se sont écoulées en moins de 16 heures!

Ambiance « Star Wars » avec leurs longues toges noires faisant penser à des seigneurs Sith, le stand mêlait à la fois la sobriété du noir, avec le côté volontairement décalé de l’énorme monolithe en son centre, le tout rehaussé par les lignes de LED rouges des Shadow qui donnaient à l’ensemble un côté futuriste très réussi.

Accueillante et enthousiaste à l’idée de présenter sa solution, l’équipe de Blade a travaillé d’arrache-pied pendant ces cinq jours pour se faire connaître du grand public, et maintenant, seul l’avenir nous dira comment Shadow va se démocratiser. Une chose est certaine, vu le départ canon qu’il a connu, ce concentré de technologie s’est déjà donné une bonne longueur d’avance pour avoir un avenir radieux.

Si vous souhaitez faire partie du deuxième « batch » de 3000 machines prévues pour le lancement officiel en mars 2017, il n’y a pas 36 solutions: http://www.shadow.tech, et dépêchez vous, il n’y en aura pas pour tout le monde!

 

Et maintenant quelques photos du salon et de l’ambiance: